La Mairie

Le village : | Situation géographique | Economie | Vie Associative | Patrimoine | Tourisme | Photos | Liens | Accueil |
| Histoire | Les Arbailles| Dans les quartiers | Chasse au filet |

Mairie d'Ordiarp  Urdiñarbe les arbailles

Le massif des Arbailles ne ressemble à aucun autre : plateau mi-boisé, mi-rocailleux, creusé de fosses profondes et de vallons suspendus, plusieurs sommets pointus émergent et invitent le randonneur à s’approcher plus près.
Par son caractère isolé, ce site, niché dans la montagne souletine du Pays Basque, est mystique, étrange ; on y situe de nombreuses légendes liées aux grottes, trous, gouffres et lapiaz de ce magnifique site karstique. Les activités pastorales et forestières y sont toujours vivantes et ce milieu constitue un lieu d’intérêt pour les amoureux de la nature, de la montagne et des grands espaces.

Situation géographique

Les Arbailles sont un massif de moyenne montagne (altitude moyenne: 700m). Le Pic Ihatia (provenant du mot "higatia" signifiant en basque "usé") est le plus haut sommet du massif et culmine à 1 286 mètres. Il se situe entre le bassin de St. Jean Pied de Port et la vallée du Saison en Soule, au Pays Basque, dans les Pyrénées Atlantiques.

Administrativement, il est à cheval sur deux provinces basques: la Soule dans sa partie orientale et la Basse Navarre dans sa partie occidentale.

Il couvre 4 cantons composés de 18 communes:

Pour la Basse Navarre:

Canton d' Iholdy: Bunus - Hosta , Ibarolle - St Just Ibarre.

Canton de St Jean Pied de Port: Ahaxe Alciette , Béhorléguy , Bussunarits , Gamarthe , Lécumberry - Mendive.

Pour la Soule:

Canton de Mauléon-Licharre: Aussurucq , Menditte , Musculdy- Ordiarp.

Canton de Tardets.Sorholus: Alçay , Alçabehety , Sunharette , Camou.Cihigue , Charitte de Haut, Ossas-Suhare.

Le relief:

Le massif rassemble les sommets suivants qui se détachent dans le paysage des Arbailles:

Le pic de Belchou (1 129 mètres)Situé au nord du massif, il est un des plus grand sommets des Arbailles, c'est un dôme pelé où pointe une antenne. Il possède un vaste poljé de 2,5 kilomètres de long à la base du sommet qui lui donne un air d'étendue steppique. On jouit d'une vue magnifique sur la vallée de St Just Ibarre.

Mairie d'Ordiarp  Urdiñarbe les arbaillesLe pic de Zabozé (1178 mètres) On le reconnaît à son sommet rocheux visible au sud détachant de ses versants recouverts d'une inextricable hêtraie poussée sur le karst (photo).

Le pic de Béhorléguy ( 1 265 mètres)Telle une dent pointue de calcaire lorsque l'on monte par l'ouest, il change tout à fait de physionomie lorsqu'on l'observe du sud ou du nord, il paraît alors être une longue crête s'étirant doucement vers le sud-est.

Le pic Etxecortia (1 206 mètres) Imposant, situé à l'est du Belchou, il domine les sources de la Bidouze d'où l'on peut y parvenir ; le cayolar Etchecortia veille sur le sommet .

Le pic Ihatia (1 286 mètres) Il est le point le plus haut du massif mais il est quasiment recouvert de forêt, il est difficilement accessible, dangereux de part un sol instable et recouvert de lapiaz qui exige de la part du randonneur prudence et vigilence

Le pic Bohocortia (1 214 mètres)Il présente à son pied la fameuse source où coule l'eau d'Ahuzky et non loin niche l'auberge d'Ahuski.
D'allure massive, il est situé au sud du massif.

L
e pic des Vautours (1 072 mètres) Posé à l'est du massif, il se présente comme un lourd sommet rocailleux couvert de taillis inextricables et lapiaz dissuasifs.

La géologie

Mairie d'Ordiarp  Urdiñarbe les arbailles

Le socle hercynien constitue la zone Nord-Pyrénéenne du Pays Basque c'est à dire une zone très dynamique au niveau des plaques tectoniques; c'est là que se situe le Massif des Arbailles.

Photo : une doline

A la surrection des Pyrénées, il y a 4.5 millions d'années, le plissement des terrains crée le synclinal des Arbailles. C'est un massif karstique important: sur la partie Nord, les calcaires durs favorisent un espace boisé en larges parties. Au sud, les sols marneux sont couverts de pâturages. Ces calcaires marneux limitent la circulation des eaux. Le modèle karstique présente alors diverses variétés de formes: lapiaz, dolines, avens cachés, poljés, vallées sèches. Photo : Les lapiaz

Les cours d'eau

Huit cours d'eau prennent naissance dans le massif mais aucun ne le traverse vraiment.
Les eaux ruissellent, s'infiltrent. Elles créent de véritables rivières souterraines et ressortent dans les vallées Nord par un grand nombre de résurgences dont les plus connues sont les sources de la Bidouze, au dessus de St Just Ibarre.
Jacques Bauer précise que le massif des Arbailles présente 4 aquifères karstiques.

Le climat

Le massif des Arbailles subit les influences du climat montagnard et du climat atlantique. Aussi, il est soumis à un climat doux, ensoleillé mais humide. Les précipitations oscillent entre 1.400 et 2.000 mm sur les sommets. Il pleut environ 150 jours par an.
Les brouillards sont fréquents entre juin et septembre; la température moyenne se situe aux alentours de 12,5° et 7° sur les sommets.
Le climat montagnard joue sur la taille des végétaux souvent rabougris, de taille naine, en paquets par les effets du vent et du gel. La topographie modifie les effets du climat et détermine des climats locaux ou méso climats. Justement, nous rencontrons au niveau de la végétation une influence méditerranéenne marquée par des vents chauds et des zones relativement sèches (poljé d' Elzarré)

La végétation:

Deux types de végétations se détachent sur le massif des Arbailles:

Mairie d'Ordiarp  Urdiñarbe les arbaillesDes groupements de végétaux en bordure du massif (altitude < 600m)
- chênes pubescents
- chênes pédonculés
- landes à genêt occidental et genévrier
- landes à ajonc d'Europe
- fougères aigles
- prairies et cultures
La partie centrale composée d'une hétraie quasi pure:
- des ifs
- des sapins
- des chênes
- des frênes
- des érables
- des ormes près des sources
- des sorbiers
- des landes et des pelouses

 

Vie de l'homme dans le massif

- Mairie d'Ordiarp  Urdiñarbe les arbaillesL'archéologie

Le massif karstique des Arbailles est truffé de gouffres, grottes et failles, paradis des spéléologues.
Toujours accessible, même à l'époque quaternaire des glaciers, l'Homme a su y trouver refuge; l'ours brun et l'ours des cavernes cohabitaient également, et y ont laissé des traces.
Prospecté depuis à peine une quarantaine d'années, c'est Mr Boucher qui fut le précurseur des recherches archéologiques sur ce massif.
Ont été étudiées :
3 grottes ornées
2 grottes habitat
12 grottes sépulcrales contenant 40 dépouilles, mais pillées
3 dolmens
1 abri sous roche
1 des 3 enceintes protohistoriques

Le massif représente un véritable conservatoire de l'histoire de l'Homme dans les Pyrénées Occidentales.

Mairie d'Ordiarp  Urdiñarbe les arbailles- Historique

Au quaternaire, les grottes servent déjà d'habitat, de refuge, de salle d'évocation à l'homme de Néanderthal, de sépulcres, de sanctuaire pour les chasseurs.
Lors de l'adoucissement des températures, les premières sociétés sédentaires se dessinent, accompagnées d'une agriculture naissante et d'une domestication des animaux ( bovins et ovins ): c'est l'ère des bergers. Ils vivent cependant toujours dans les grottes. Nous remontons il y a 4.000 ans, c'est la période néolithique suivie de l'époque des métaux (cuivre puis bronze).
Tumulus et dolmens (monuments funéraires protohistoriques en cercle de pierres où sont déposées les cendres du défunt) sont des lieux de cultes des morts.
Les sépultures collectives ont été utilisées jusqu' environ il y a 3000 ans.
Baratza (littéralement "jardin" en basque)
Trikuharria ( triku:lieu ; harria: pierre )
A la vie des collines (500 mètres d'altitude environ) du Paléolithique, succède la vie des montagnes. Les cols et petits ports donnent accès aux pâturages de montagne: la transhumance s'impose.
L'Homme utilise alors les grottes comme cachette pour les récoltes, étable ou grotte abreuvoir.
Au vu de la douceur du climat, il vit maintenant à l'air libre dans des cabanes semblables aux cayolars de nos bergers modernes.

Mairie d'Ordiarp  Urdiñarbe les arbailles

Le cayolar(6x6m)Petite cabane de berger aux murs de pierres, au toit fait de petits morceaux de planche, taillés comme des ardoises et juxtaposés (appelées bardeaux).

Ces cabanes sont bien sûr disposées à côté des points d'eau et de la forêt pour se fournir en bois d'oeuvre et de chauffage nécessaires à la fabrication des fromages et des outils.

 

 

L'espace forestier

Mairie d'Ordiarp  Urdiñarbe les arbaillesIl est caractérisé par l'importance de la propriété commune.
L' Office National des Forêts gère la quasi totalité des forêts communales et syndicales, soit 4.535 hectares.
La majorité du peuplement est représentée par le hêtre, le plus souvent en peuplement pur à étage unique mais varié par l'effet des facteurs physiques, des pratiques sylvicoles et du pâturage.
Au XVIIème siècle, les forêts de hêtre subissent de grands changements dus à la production de bois destinée à l'industrie : plus de 50 ouvriers travaillent dans le massif. Ils transforment le bois dans des fours confectionnés sur place, stockés dans des granges et envoyés dans la plaine.
Des activités artisanales se développent en parallèle : fabrication de sabots, quilles, cercles de tamis.
Aujourd'hui, l'exploitation forestière est toujours active. Les techniques ont évolué; jusqu'en 1950, la traction animale est utilisée, puis le câble téléphérique a fait son apparition, suivi du tracteur forestier et de l'hélibordage.

 

Le pastoralisme aujourd'hui

Mairie d'Ordiarp  Urdiñarbe les arbaillesLe cayolar est l'abri et le lieu de travail du berger : traite, fabrication des fromages, soins des brebis une vingtainede ces cabanes sont recensée dans la zone des Arbailles.
C' est au XIème siècle que se met en place la gestion collective des espaces montagnards.
Un cayolar représente une unité pastorale dont le droit d'usage est partagé entre plusieurs bergers locaux : le tchotch. Il est attaché à la maison de l'éleveur et se transmet avec l'exploitation. Ce droit concerne la propriété de la cabane, du parc de remise pour la nuit et du sol correspondant ainsi que le droit de parcours sur l'unité pastorale qui y est rattaché.
Aujourd'hui, 15.000 brebis de race manex tête rousse et tête noire (essentiel des troupeaux en Soule) pacagent, 1.000 vaches et 200 chevaux.

Les estives sont entretenues soit :
Par brûlis ou écobuage( début ou fin d'hiver ) : destruction par le feu des ajoncs épineux.
Par soustrage ( automne ) : fauchage et ramassage de la fougère utilisée comme litière.Par gyrobroyage.Le temps de transhumance est long sur le massif, benéficiant d'un climat doux: il s'étale de mai à novembre.

Source : Anne Laure Suhubiette - Raconteur de Pays -

Pour en savoir encore plus sur les Arbailles : l'ONF,la Commission Syndicale du Pays de Soule et le Syndicat intercommunal du Pays de Soule ont édité un livret pédagogique intitulé Le Massif des Arbailles. Vous pouvez vous le procurer au près des agents de l'ONF et au Point info tourisme d'Ordiarp.

Mairie d'Ordiarp  Urdiñarbe

Plan de site

Site de la Mairie d'Ordiarp-Urdiñarbe village de Soule en Pays Basque dans les Pyrénées Atlantiques(64).
Mairie 64130 Ordiarp
05 59 28 07 63
comordiarp@cdg-64.fr